• Comment éviter l'effet boomrang des écrans ?

    En cette période de confinement forcé, il est bien difficile de ne pas avoir recours aux écrans, ne serait-ce que pour faire travailler nos enfants, mais aussi tout simplement pour les occuper. Toutefois, une utilisation raisonnée et raisonnable des écrans est plus que recommandée, ne serait-ce que pour éviter leur effet boomrang, du nom de ce bel objet australien que l'on lance mais qui revient à son point de départ. (explication sous l'image)

    C'est quoi l'effet boomrang des écrans ?

    Lorsqu'un enfant est devant un écran, reconnaissons-le, cela nous offre, à nous parents, un peu de répit et de paix pour faire autre chose : travailler, vaquer aux occupations quotidiennes, voire tout simplement souffler. Et il peut être alors très tentant de laisser nos enfants consommer les écrans sans limites ou de façon excessive. Cette phase correspond au lancement du boomrang loin, loin, loin.

    Mais voilà, le cerveau des enfants n'est pas conçu pour passer des heures et des heures devant un écran : le cerveau d'un enfant a besoin pour bien fonctionner d'être stimulé intellectuellement et de s'oxygéner. Mission qui parait presque impossible en cette période de confinement forcé. Et pourtant il existe des activités simples et faciles à mettre en oeuvre chez soi (article à venir très prochainement à ce sujet).

    Donc, au bout d'un moment, en général en fin de journée, nos enfants sont au comble de l'énervement et de l'excitation : cris, pleurs, refus d'écouter, crises de colère ... Bref, c'est l'enfer à la maison. Ca, c'est le retour du boomrang ! Cette paix que nous pensions acquise n'était que le calme avant la tempête.

    Alors comment éviter cet effet boomrang des écrans ?

    Une seule et unique solution : LIMITER le temps passé devant les écrans (même si des dérogations exceptionnelles peuvent être accordées en cette période spéciale). Mais l'exception ne doit pas devenir la règle ! yes et c'est ainsi que nous devons l'expliquer à nos enfants.

    Il est essentiel également de surveiller le contenu de ce qu'ils regardent, en particulier, les jeux vidéos, dont certains particulièrement violents peuvent choquer les plus jeunes, et les films d'horreur ou violents sur des chaines du câble.

    Bon courage à toutes et à tous !

    Mme Perreau, enseignante et maman

    P.S : à venir très bientôt, un article complet avec des idées d'activités créatives et même physiques pour vos enfants à mettre en oeuvre facilement et peu de matériel, y compris dans un appartement.